La Fédération interuniversitaire des doctorant.e.s en psychologie du Québec (FIDEP) représente les doctorants en psychologie de la province du Québec depuis la création du doctorat en psychologie, en 2006. Sa mission principale est d’obtenir la rémunération de l’internat.

Durant le mois de novembre 2015, les associations qui sont membres de la FIDEP ont tenu des référendums pour obtenir un mandat de boycott des internats et des stages en psychologie pour l’année 2016-2017. Six universités (ULaval, UQTR, UQAM, UdeS , UQAC et UdeM) se sont prononcées en faveur du boycott des internats et cinq universités (ULaval, UQTR, UQAM, UdeS et UdeM) en faveur du boycott des stages. Ainsi, après les psychologues qui boycottent leurs tâches de supervision pour un retour de leur prime de rétention, ce sont les doctorants qui ont déclaré un boycott des internats le 7 décembre 2015 et des stages le 23 février 2016.

Par ces boycott, la FIDEP demande une rémunération juste pour TOUS les internes en psychologie, qu’ils soient dans le réseau de la santé et des services sociaux, dans le réseau de l’éducation ou dans les cliniques universitaires. En effet, nous croyons que la reconnaissance de la profession de psychologue passe par une rémunération juste de l’internat à la retraite.

Une campagne de sensibilisation à la situation des internes a été lancée le 7 décembre 2015. Pour y adhérer, il s’agit de remplacer sa photo de profil sur les médias sociaux par une photo indiquant votre appui à la cause des internes. Voici quelques exemples. Une bannière pour Facebook est également disponible. Télécharger la bannière Facebook

De plus, une pétition réclamant une rémunération juste pour l’ensemble des internes est maintenant disponible. Pour ajouter votre voix à la pétition

Nous vous invitons à consulter notre dernier communiqué de presse.

 

Un internat rémunéré c'est légitime!