Dernières nouvelles : 21 décembre 2016.

Après dix ans de revendications, la FIDEP a travaillé d’arrache-pied pour que le Québec rattrape le reste du Canada en obtenant la rémunération de l’internat en psychologie mais surtout, que les professions de psychologue et de neuropsychologue soient enfin reconnues à leur juste valeur.

Ainsi, Il y a un peu plus d’un an, la campagne de mobilisation avec les photos Facebook fut finalement lancée conjointement à l’annonce du boycott des stages et internats pour l’année 2016-2017. Maintenant, le 21 décembre 2016, la FIDEP obtient gain de cause par l’acceptation officielle de la proposition entre elle et le gouvernement.

Par conséquent, une avancée importante dans l’histoire de la psychologie au Québec dont nous sommes extrêmement fiers de partager avec vous et qui bénéficiera aux doctorant.e.s mais avant tout à la population québécoise vient de survenir. Ainsi, dès l’automne 2017, les internes en psychologie œuvrant dans le secteur public, parapublic et communautaire seront rémunérés pour les services et soins psychologiques qu’ils prodiguent à la population québécoise comme partout ailleurs au Canada.

Finalement, détenant une formation solide, offrant des services rigoureux, nécessaires et efficaces, les internes en psychologie joueront davantage un rôle fondamental dans notre système de santé en collaborant avec de nombreux professionnels afin de favoriser le bien-être des patients, diminuer leur détresse et favoriser leur rétablissement.

Un internat maintenant rémunéré!